Les maux d’automne et d’hiver

Illustration noir et blanc d'une petite fille donnant une cuilliere de sirop a un petit gargon pour le soigner, ils se trouvent dans une piece entourés par un chien et un chat

 

Nous venons de rentrer réellement dans l’automne, les maux saisonniers pointent donc le bout de leurs nez. Puisqu’il vaux mieux prévenir que guérir je vous donne premièrement des astuces pour éviter les bobos venus du froid et si cela est déjà trop tard nous verrons quelles huiles essentielles et quels soins adopter selon le mal à traiter, voies hautes (nez) , voies basses (gorge et bronches), voies hautes et basses. Comme j’aime permettre à chacun l’utilisation des traitements naturels, je donne donc ici des recettes à base d’huiles que nous avons théoriquement déjà dans notre aromatique, se soigner avec des moyens abordables et de préférence avec ce que nous avons déjà en stock. Bien évidement je ne répéterais jamais assez que l’application des huiles essentielles est faite après diagnostic du médecin traitant, cela évite les erreurs et cible correctement le soin, c’est beaucoup mieux !

Il est conseillé de faire les inhalations le soir ou quand vous avez prévu de rester chez vous. La chaleur dilate les bronches qui sont alors plus réceptives aux virus, il est donc sage de rester au chaud et à l’abri après ce soin le but étant d’aller mieux et non pas d’en rajouter. Pour procédez à une inhalation, respirer les vapeurs avec une serviette de toilette sur la tète pendant 4 minutes.

Lorsque les voies hautes sont atteintes n’hésitez pas à traiter parallèlement les voies basses en prévention.

En cas d’utilisation des huiles essentielles par voie orale, voici quelques exemple de miels efficaces pour le traitement infections respiratoires et ORL : Les miels d’acacia, de lavande, de romarin, d’eucalyptus, de lavande, de sapin, de thym , de tilleul et de montagne.

Selon les cas, nous allons aborder ensemble ou séparément :

Le ravintsara : Anti-virale, expectorant, anti-catarrhale*.

L’eucalyptus radiata : Anti-virale, expectorant, anti-catarrhale, immunostimulant, antitussif.

L’eucalyptus globulus : Positivant (chauffant), anti-catarrhale, expectorant, mucolytique.

Le niaouli : Anti-virale, anti-catarrhale, expectorant, immunostimulant.

Le tea tree : Anti-infectieux, immunostimulant.

Le thym thujanol : Bactéricide, Anti-virale, immunostimulant.

Le laurier noble : Anti-virale, expectorant, anti-infectieux , anti-catarrhale.

Le citron : Anti-bacterien, anti-infectieux, anti-virale.

Le bois de Hô : Anti-bacterien puissant, anti-infectieux, antivirale, soutien immunitaire.

Le lavandin : Spasmolytiques.

La camomille noble : Relaxante, antispasmodique.

* contre les inflammations aigües ou chroniques des muqueuses

 

En prévention

Nous allons utiliser : L’eucalyptus radiata, le ravintsara, l’eucalyptus globulus, le tea tree, le bois de Hô .

Olfaction : Pour une action préventive, dans un flacon à pipette, mélanger à parts égales de d’huile essentielle d’eucalyptus radiata, du niaouli et du ravintsara. Quelques gouttes sur un mouchoir à respirer plusieurs fois dans le journée. Cette application est très efficace lorsque l’on est dans des lieux publics et propices aux échanges de virus.

Bain protecteur : Dans une base pour bain spéciale huiles essentielles, diluez 10 gouttes de ravintsara, 5 gouttes d’eucalyptus globulus et 5 gouttes de thym à thymol. Se baigner le soir pendant 15 minutes.

Diffusion : Diffusez quelques gouttes de tea tree pour prévenir des infections respiratoires et contre les faiblesses du système immunitaire.

Pour prévenir la grippe : Mélangez à part égales de l’huile essentielle d’eucalyptus radié, de ravintsara et de bois de Hô. 20 gouttes de laurier noble pour 20ml d’huile végétale de votre choix. Dès les premiers symptômes, masser le thorax et le dos, les clavicules et la plante des pieds. En préventif, durant toute la période à risque : 6 gouttes diluées dans une huile végétale de votre choix en massage le long de la colonne vertébrale matin et soir. Pas plus de 6 jours consécutifs.

 

Lorsque l’on est déjà patraque (et que nous avons un diagnostique médicale) :

Défenses immunitaire :
Massage : Diluez 20 gouttes de tea tree dans 20 ml d’huile végétale de votre choix. Massez le plexus solaire.
 

Voies hautes (nez,oreilles) : rhume, sinusite :

Nous allons utiliser : Le ravintsara, l’eucalyptus globulus, le tea tree, le citron, le niaouli, le lavandin, la camomille noble.

En interne : 1 à 2 gouttes de niaouli ou de tea tree ou de ravintsara sur un sucre ou dans une cuillerée de miel, 2 à 3 fois par jour.

Inhalation : 2 gouttes de tea tree ou de citron ou d’eucalyptus globulus dans un bol d’eau bouillante, procédez à l’inhalation.

Diffusion : Diffusez quelques gouttes de citron pour prévenir des infections respiratoires et contre les faiblesses du système immunitaire.

Bain libérateur : Dans une base pour bain spéciale huiles essentielles, diluez 10 gouttes d’eucalyptus globulus et 10 gouttes de lavandin, se baigner pendant 15 minutes.
Ou
20 gouttes de niaouli seul, procédez de la même manière.

Otite chez l’adulte: Diluez 20 gouttes de ravintsara dans 20ml d’huile végétale de votre choix, massez derrière les oreilles les cotés du cou.

Otites chez les enfants et adultes :
Massage :
Diluez 5 gouttes d’huile essentielle de thym à thujanol, 7 gouttes de ravintsara, 3 gouttes de camomille noble avec 3 ml d’huile végétale d’amande douce. Déposez 2 gouttes de ce mélange autour de l’oreille et derrière le pavillon, puis massez délicatement. Matin et soir pendant 3 jours maximum.
Ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 3 ans. Toute otite chez un enfant de moins de trois ans doit être référée à un médecin pour éviter tout risque de complications qui peuvent s’avérer graves chez le petit enfant. Déconseillé chez les personnes asthmatiques, les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de trois ans.

 

Voies basses (gorge et bronches) : bronchite , angine :

Nous allons utiliser : Le ravintsara, l’eucalyptus globulus, le tea tree, l’eucalyptus radiata, le citron, le niaouli, le lavandin.

Angine, bronchite, pharyngite, rhinite, sinusite, otite et faiblesse immunitaire : 1 à 2 gouttes d’une des huiles essentielles citées ci-dessus sur un sucre ou une cuillère à café de miel, laisser fondre dans la bouche, 2/3 fois par jour.

Angine :
Gargarisme :
Dilué du tea tree au tiers avec de l’eau et gargarisez.

Massage : Diluez 20 gouttes de ravintsara dans 20ml d’huile végétale de votre choix, massez derrière les oreilles et les cotés du cou.

 

Voies hautes et basses (nez, gorges et bronches) :

Nous allons utiliser : L’eucalyptus radiata, le ravintsara, l’eucalyptus globulus, le tea tree, le bois de Hô, le thym thujanol, le laurier noble, le citron.

Lorsque les voies respiratoires, voies haute (le nez) et basses (gorges et bronches) sont atteintes dès les premiers symptômes :

En interne : 1 à 2 gouttes d’eucalyptus radiata ou de tea tree ou de ravintsara ou de citron sur un sucre ou dans une cuillerée de miel, 2 à 3 fois par jour.

Inhalation : On peut également en parallèle faire une inhalation désinfectante dans un bol d’eau bouillante mettre 1 goutte d’eucalyptus globulus, 1 goutte d’eucalyptus radiata et deux goutte de ravintsara, procédez à l’inhalation.
Ou
2 gouttes de laurier noble seul ou de de ravintsara seul dans un bol d’eau bouillante, procédez à l’inhalation.

Grippe, infections virales et respiratoires :
Massage : Mélangez 100 gouttes d’huile essentielle de ravitsara, 40 gouttes de laurier noble, 40 gouttes de eucalyptus radié et 20 gouttes de thym thujanol. Dès les premiers symptômes diluez cette synergie dans une d’huile végétale de votre choix, et massez comme suit :

Adulte: 10 gouttes dans 8 gouttes d’huile végétale de votre choix, 8 fois par jour, pendant 3 jours. Massez le thorax et le dos, les clavicules et la plante des pieds.

Enfant (de 5 à 10 ans) : 5 gouttes dans 5 gouttes d’huile végétale de votre choix, 6 fois par jour, pendant 3 jours. Massez le thorax et le dos le long de la colonne vertébrale.

 

Précautions d’emploi et contre indications :

En cas d’application autour du visage, cou, pourtour de l’oreille, toujours bien faire attention à ne pas en mettre dans les yeux.

Ces conseils sont réservés aux adultes sauf précisé. Toutes ces huiles sont interdites aux femmes enceintes et vérifier les contre indication de chacune d’elles pour les femmes allaitantes. Respectez les doses physiologiques inscrites.

Ravintsara : Demandez un avis médical avant l’utilisation pour les personnes asthmatiques et épileptiques en raison du risque épileptogène à forte dose qu’elle présente, ainsi qu’a la possibilité d’interférences médicamenteuses en cas d’utilisation dépassant une semaine. Contient peu de composants biochimiques allergènes. Présente un risque d’accoutumance en cas d’utilisation prolongée.

Laurier noble : L’huile essentielle de laurier noble peut avoir une action narcotique en cas de surdose, prenez garde pas prolonger son emploi et a suivre les doses prescrites. Demandez un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques et épileptiques raison du risque épileptogène à forte dose qu’elle présente. Irritante et allergisante, l’huile essentielle de laurier noble est à utiliser diluée.

Eucalyptus radiata : Irritante, cette huile est à utiliser diluée. Demandez un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques et pour les personnes épileptiques raison du risque épileptogène à forte dose. Contient peu de composants biochimiques allergènes.

Eucalyptus globulus : Irritante, cette huile est à utiliser diluée, elle est irritante pour les voies respiratoires également. Ne pas utiliser pour les personnes asthmatiques. Cette huile est neurotoxique et contient des composants biochimiques allergènes. Ne pas utiliser en cas de pathologies hormono-dépendantes.

Le citron : Demandez un avis médical avant utilisation pour les personnes épileptiques raison du risque épileptogène à forte dose. Dermocaustique cette huile est a utiliser diluée. Elle est photosensibilisante, ne pas s’exposer au soleil après application sous risque de taches ou de cancer cutané. Peut être néphrotoxique après ingestion à forte dose et sur une longue durée. Contient des composants biochimiques allergènes dont le limonène, en forte quantité.

Le niaouli : Irritante, cette huile est à utiliser diluée. Ne pas utiliser en cas de pathologies hormono-dépendantes. Demandez un avis médical avant l’utilisation pour les personnes asthmatiques. Contient plusieurs composants biochimiques allergènes.

Le tea tree : Irritante, cette huile est à utiliser diluée. Demandez un avis médical avant utilisation pour les personnes épileptiques raison du risque épileptogène à forte dose qu’elle présente. Risque de dermite de contact.

Le thym thujanol : Contient des composants biochimiques allergènes. Ne pas utiliser en cas de pathologies hormono-dépendantes.

Le bois de Hô : A utiliser diluée. Cette huile est allergisante.

Le lavandin : Demandez un avis médical avant l’utilisation pour les personnes asthmatiques. L’huile essentielle de Lavandin bien que calmante peut en cas d’usage a forte dose voir apparaître une inversion des effets et déclencher des insomnies et de la nervosité. Elle contient des composants biochimiques allergènes et peut donc provoquer une réaction allergisante chez le patient hypersensible.

La camomille noble (Romaine) : Sans contre-indications particulières. Cette huile essentielle est considérée comme une des huiles les plus douces, elle peut être utilisée pure sans abus et est autorisée chez la femme enceinte à partir du troisième mois de grossesse et chez les bébés à partir de 3 mois.