les hydrolats, mode d’emploi

Photo de gouttes d'eau sur une feuille violette gros plan avec dessus des illustartion de coccinelle, cricket et mille pattes

 

Qu’est ce qu’un hydrolat ?

Pour l’hydrolat (eau aromatique ou eau florale) comme pour l’huile essentielle, le procédé de fabrication est le même et simultané. Dans l’alambic, on procède à l’extraction par distillation à la vapeur d’eau, toujours à froid, car la chaleur dénature les huiles. La vapeur entraîne sur son passage les molécules aromatiques des plantes. Après condensation, cette vapeur d’eau devenue liquide est récoltée dans le décanteur et on obtient donc d’un coté l’huile essentielle et d’un autre coté l’hydrolat. Par exemple, on connaît bien l’eau de fleur d’oranger (hydrolat) issue de la fleur de bigaradier qui donne l’huile essentielle de néroli. Comme nous l’avons déjà abordé, les eaux florales sont donc plus douces à l’usage, car elles ne sont constituées que  de 1 à 2 % d’huiles essentielles tout en conservant les même propriétés.

 

L’hydrolat pour quoi faire ?

L’hydrolat présente donc des propriétés similaires et des qualités de soin très proches de celles de l’huile essentielle correspondante tout en étant moins puissant, il est particulièrement recommandé pour les personnes sensibles, enfants, personnes âgées ou les personnes intolérantes aux huiles essentielles.

Quelques exemples :

Le basilic à linalol : Calme les spasmes, le stress, prévient le rhume des foins et autres allergies.
La lavande fine : Calmant, tonique après-rasage. Brûlures, piqûres d’insectes.
Le Romarin à verbénone : Tonique du système nerveux. Drainage du foie.
La camomille romaine : Régénère, apaise et purifie l’épiderme. Calme les personnes tendues.
L’hélichryse italienne ou immortelle : Mauvaise circulation.
Le laurier noble : Antiseptique.
La verveine odorante : Calmant, anti-déprime.

 Les usages et voies d’administration sont multiples, comme les huiles essentielles, ils peuvent être utilisés par voie cutanée par exemple en soin du visage comme tonique avec l’eau de bleuet. Ils peuvent être appliqués à l’aide de compresses, en vaporisation ou en friction. Les hydrolats, comme les huiles essentielles, ont un effet sur le psychisme et peuvent être utilisé au niveau subtil.

 

Les modes d’administrations

Usage interne : Utilisés par voie orale, ou en gargarismes, en bains de bouche, en lavement nasale ou en irrigations. On les dilue le plus souvent dans de l’eau, ou dans une tisane, car à l’inverse des huiles, ils sont solvables dans l’eau.

Usage externe :

Voie cutané : Antiseptique pour nettoyer les infections ou les petites plaies à l’aide d’une compresse ou d’un coton, on peut aussi vaporiser directement sur la zone à traiter. On peut les utiliser également en massage, en frictions. Pour les soins du visage, du corps, des cheveux, en adaptant votre choix en fonction votre type de peau ou de votre chevelure lors du rinçage.

Bain aromatiques : Versez quelques gouttes d’un ou deux hydrolats (pour des effets complémentaires) dans l’eau de votre bain.

Diffusion : Dans les fontaines brumisantes ou les diffuseurs de brouillard.

En cuisine : Dans les patisseries comme l’eau de fleur d’oranger, dans les sauces ou en boisson digestive après un repas copieux et trop lourd avec la menthe poivrée.

Usages ménagers : Quelques gouttes dans l’eau de votre fer à repasser permettra de parfumer votre linge.

 

Comment le conserver ?

Les hydrolats sont plus fragiles que les huiles essentielles et les bactéries (microbes) peuvent se développer facilement dans l’eau s’ils ne sont pas conservés dans de bonnes conditions. Stockez l’hydrolat à l’abri de la lumière, de l’oxygène et des variations de température, il vaut mieux le mettre au réfrigérateur, 6 mois maximum et 2 mois en cas d’usage interne. Cessez l’utilisation si vous constatez un changement d’aspect, odeur, couleur. Mais si vous souhaitez faire une préparation pour en avoir un peu a l’avance, la faire en petites quantités, par exemple pour une à deux semaines, vous serez alors sure de la fraîcheur irréprochable de votre mélange.

Bien que les eaux aromatiques soient moins fortes que celles des huiles essentielles, ces eaux ont aussi leurs contre-indications et précautions d’usages. Demandez l’avis de votre médecin avant usage dans le cadre d’une prise de médicaments en parallèle, de pathologies particulières.