Hydrolat de Carotte Sauvage

Photo couleur d'une fleur de carotte sauvage et d'une illustration de la main qui en tient la tige

 

La carotte sauvage (Daucus Carota)

 La Carotte Sauvage découverte il y a 5000 ans est originaire d’Afghanistan, puis cultivée dès le XVIIIe siècle au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, ainsi qu’en Europe. Aujourd’hui, on la trouve un peu partout exceptée dans les régions tropicales. Déjà connue en cuisine pour l’usage de sa racine, cette plante bisannuelle, de la famille des ombellifères peut atteindre 30 cm de haut, ses graines utilisées pour la fabrication de son huile essentielle et de son hydrolat sont vertes, aplaties et munies de petits crochets qui lui permettent en milieu naturel de coloniser de nouveaux sites via animaux et promeneurs en plus des assistants pollinisateurs (insectes) ou du vent.

Partie distillée : graines

Anti-inflammatoire, la Carotte Sauvage apaise les irritations et les rougeurs cutanées.

Régénérante, elle favorise le renouvellement et la croissance des cellules cutanées et elle revigore les peaux ternes par son effet tonique.

Régénérante hépato-biliaire, elle nettoie et stimule le foie, la vésicule biliaire, les reins et débarrasse le corps de ses toxines.

Régulatrice cardiovasculaire la Carotte Sauvage aide en cas d’hypertension.

C’est également un purificateur sanguin et un neurotonique.

Au niveau subtil, elle est apaisante et tonique.

 

 

Usage externe :

Soin des peaux fatiguées, agressées par le froid, acné, couperose, psoriasis, eczéma, dermites et sensibles aux changements de saison :

En lotion : Utilisez l’hydrolat de Carotte Sauvage en lotion sur un coton (ou compresse) à passer sur le visage et le corps.

En vaporisation : Vaporisez l’hydrolat directement sur la peau de votre visage et de votre cou après les avoir bien nettoyés. Appliquez ensuite votre crème ou huile de soin immédiatement sur la peau humide.

Si vous fabriquez vos cosmétiques à la maison, vous pouvez incorporer l’hydrolat de carotte sauvage comme phase aqueuse dans vos recettes.

 

 

Usage interne :

Problèmes de cholestérol , d’hypertension, troubles digestifs, constipation, troubles hépato-rénal et diabète :

Cure détoxifiante : Une cuillère à café (une cuillère à soupe, si besoin) dans un verre d’eau plate le matin au lever et le soir au coucher pendant de 20 jours.

Tisane : Une cuillère à café dans une tasse d’eau tiède.

 

 

Au niveau subtil :

Psychiquement, l’hydrolat de Carotte Sauvage apporte son aide en cas de troubles émotionnels et énergétiques. Les troubles émotionnels liés à une fatigue du foie bien sûr, mais aussi, lorsque l’on a des peurs entraînant un grand besoin d’être rassuré, de se sentir en sécurité par exemple dans des situations de décès d’un proche, d’un abandon ou un déracinement. Lorsque l’on ressent un manque de confiance en soi, en cas de manque de certitude, de difficulté à vivre le moment présent, de perte de repères, il aide donc à s’ancrer si le besoin s’en ressent. Il facilite le partage.

Voie cutanée : En vaporisation sur le plexus solaire, renouvelez plusieurs fois par jour.

Diffusion : Quelques gouttes dans votre diffuseur ou vaporisez dans l’air de la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

Cure : Une cuillère à café (une cuillère à soupe, si besoin) dans un verre d’eau plate le matin au lever et le soir au coucher pendant de 40 jours.

 

 

Précautions d’emploi : En cas d’usage interne concernant des problèmes dépression, de cholestérol, d’hypertension, troubles hépato-rénal et diabète, consultez votre médecin traitant avant usage.

Contre-indication : Interdit aux femmes la Carotte Sauvage pouvant avoir une action abortive. Éviter les expositions au soleil, que cela soit pendant les applications internes ou externes, cet hydrolat pouvant être photosensibilisant.